Notre histoire

Présence francophone à Powell River depuis 1967

Au début de l’année 1967, Stéphana Rivest réalise son idée de former un groupe de femmes canadiennes-françaises dans la région sous le nom de Club français de Powell River. Le groupe est vite rebaptisé le Club Bon Accueil : les rencontres se font dans les foyers privés où l’on joue aux cartes ou au bingo tout en discutant des activités futures de l’organisation.

Au fil des ans, le nombre de membres augmente, les conjoints participent à certaines célébrations communautaires, et le Club est invité à représenter la culture canadienne-française dans les festivals de la région. En 1977, les membres du Club Bon Accueil votent et décident :
— de se joindre à l’organisme provincial, la Fédération des Franco-Colombiens
— d’ouvrir les portes aux hommes et aux enfants des membres
— de créer des comités pour les jeunes, les loisirs et le volet culturel
— de s’enregistrer comme société selon la loi en Colombie-Britannique
— d’émettre des cartes de membre
— de publier un bulletin mensuel, et
— de demander du financement au Secrétaire de l’État (maintenant appelé Patrimoine canadien).

Dans les années 80, le Programme-Cadre d’enseignement en français est offert aux enfants des parents francophones et le nombre de membres augmente, les activités se multiplient et le Club décide d’acheter un terrain sur l’avenue Manson. Des équipes de volontaires s’acharnent à la construction de l’édifice et le Club aménage dans son nouveau centre en novembre 1985 et l’inaugure officiellement en février 1986. Cinq ans plus tard, soit en 1991, l’hypothèque est payée et le Club se prépare à célébrer son 25e anniversaire en 1992!

L’histoire des francophones de Powell River continue de s’épanouir et de fleurir autour du Club Bon Accueil. Pour en savoir plus long sur l’impact des francophones dans ce coin de la Colombie-Britannique, contactez le Club Bon Accueil de Powell River au 604-483-3966.